Huguette…. vie et secrets.

Femme libre et épouse infidèle.

30
oct 2009
Maintenant, je sais.
Posté dans journal intime par unefemmeetdeshommes à 3:34 | Pas de réponses »

                      Chaque jour de classe, je fais le chemin avec Albert. J’ai un peu de mal sur mon vélo un peu trop grand, mais mon copain m’attend. Il roule a côté de moi sur la petite route qui mène au village. Et pendant le trajet, on parle de plein de choses. Mais moi, je voudrais qu’il me dise ce que font les filles avec leurs préférés le jeudi.

                 Un jour, sur le chemin du retour, Albert me demande si je sais garder un secret. Bien  sûr, je sais. On est dans un endroit où personne ne travaille dans la forêt et on s’arrête dans un chemin. Et alors, Albert me dit que je suis sa préférée. Je suis surprise parce que c’est les grandes qui ont des préférés. Et je croyais que c’était les filles qui choisissaient. Mais je suis contente. Il y a un grand, Jacky, que j’aimerai avoir comme préféré, mais il ne fait même pas attention à moi. Mais, quand même, Albert est gentil et puis, on est ensemble tous les jours. Je ne dis rien, j’attends qu’Albert dise quelque chose.

                 Et il me dit qu’il voudrait que je lui montre ma fente. Là aussi, je suis surprise parce qu’il n’y a que ma mère qui me voit sans ma culotte. Et aussi, le docteur pour la visite médicale de l’école. Mais je pense que, si Albert me demande çà, c’est sans doute ce que font les grandes filles le jeudi quand elles voient leurs préférés. Moi non plus, je ne dirai pas aux autres que je montre ma fente à Albert. Je fais promettre à Albert de ne rien dire à personne, mais j’ai confiance en lui. Je soulève ma robe pour montrer ma culotte et j’attends qu’il l’enlève. On dirait qu’il tremble quand il la descend sur mes genoux. Je n’ose pas le regarder et je ferme les yeux. Après, il me dit que je peux me rhabiller et que je suis plus jolie que les grandes. C’est vrai qu’il est gentil. Il me demande aussi si je lui montrerai encore ma fente quand il me le demandera. Oui, si çà lui fait plaisir.

                    Le soir, je n’arrête pas de penser à Albert et à ce que nous avons fait dans le chemin et j’ai un peu de mal à faire mes devoirs. Et puis je me dis que mes copines vont être surprises quand elles vont savoir que j’ai un préféré. Mais moi, au moins, je sais ce que les grandes ne veulent pas nous dire.

 

                        

                                   


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Mon blog . |
Sombres Reminiscences |
le quotidien de la vie et d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Introspection des doigts de...
| Océan de rêves
| j'envoie valser