Huguette…. vie et secrets.

Femme libre et épouse infidèle.

18
déc 2009
La vie à la colo.
Posté dans journal intime par unefemmeetdeshommes à 12:58 | Pas de réponses »

                      On fait beaucoup de choses à la colo et mon chagrin passe vite. Je retrouve Elise qui, comme moi ne connaît personne et je sais tout de suite qu’on va devenir amies. Le matin, on fait des jeux avec les monitrices, mais l’après midi, on va en promenade. Il faut marcher par deux, surtout sur la route, et on doit se tenir par la main. Et moi, je donne toujours la main à Elise. On va souvent dans un pré, sur le bord du torrent qu’on appelle le gave. On joue avec d’autres filles ou bien, Elise et moi, on se raconte des choses, même des secrets. Je lui parle d’Albert et elle dit que c’est mon amoureux. Elle est amoureuse de son cousin qui a 15 ans, mais lui, ne le sait pas. Elle me demande si j’embrasse Albert. Je lui raconte tout. Elle me dit que je suis folle et qu’elle n’oserait jamais faire çà. Et puis, elle aurait trop peur que son père l’apprenne. Quelle raclée elle prendrait!

                  Et moi, je lui parle de la fille du dortoir qui a des poils. Elise me dit qu’elle a une soeur de 15 ans qui a tellement de poils que çà cache sa craquette. C’est comme çà qu’elle appelle la fente. Les poils, c’est comme les lolos, çà doit pousser vers 14 ans, quand on a ses règles. Je ne sais pas ce que c’est, et elle m’explique. Elle a appris avec sa soeur. Elle a aussi un frère de 16 ans, et un jour, et elle a vu son zizi. Il était tout raide, pas comme ceux des petits garçons comme son cousin qui a 7 ans. Moi, je n’ai personne pour me raconter ces choses et maman ne me parle pas de çà. Le soir, quand Thérèse passe, au dortoir, je regarde les poils de la fille et je repense à Denise.

                  Maman m’écrit deux fois par semaine et me raconte ce qui se passe à la maison. La maman d’Elise lui écrit aussi deux fois par semaine et on lit à haute voix nos lettres et on parle de nos villages. Elise habite dans les cultures et, en venant à la colonie, on est passé près de chez elle.

                   Deux fois par semaine, on va à la douche. C’est la première fois que je prends une douche et c’est agréable. Pour bien se laver, surtout le dos, il faut s’aider et, bien sûr, Elise savonne mon dos et moi le sien. Il y a plusieurs filles qui ont des lolos et des poils et là, je peux regarder. Il me tarde d’être grande pour avoir, moi aussi, des lolos et des poils.

                   Je pense, bien sûr, à maman, mais je trouve que le temps passe vite. Avec Elise, on se fait d’autres copines et au dortoir avant l’heure de se coucher, je rigole avec les filles de mon coin et quand on fait trop de bruit, Thérèse sort de sa cabine pour nous gronder. Mais pas trop fort.

                  Le séjour à la colo passe très vite et au moment du départ, je suis à nouveau triste, car si je vais retrouver ma mère, je vais perdre Elise. On parle beaucoup dans le car du retour, mais je crois que mon amie ressent la même chose que moi.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Mon blog . |
Sombres Reminiscences |
le quotidien de la vie et d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Introspection des doigts de...
| Océan de rêves
| j'envoie valser